Prix Poulet-Malassis


parrainé par la Ville d'Alençon

 

Toujours animée par une forte volonté d'innover, l'Association du salon du livre d'Alençon a créé en 2013 le prix Poulet-Malassis. Ce prix récompense l’auteur d’un premier ou second roman de langue française paru depuis le mois de juillet.

Il vise à distinguer un écrivain pour la qualité littéraire et l'intérêt narratif de son oeuvre. Le critère de la qualité du livre en tant qu'objet est également pris en compte pour être fidèle à l'esprit d'Auguste Poulet-Malassis qui était attaché aux livres de choix, bons et bien faits. Le prix est parrainé par la Ville d'Alençon.

  Les objectifs poursuivis

  • Encourager les jeunes auteurs (premier ou second roman)
  • Dynamiser le livre et la lecture sur le territoire de la communauté urbaine d’Alençon
  • Contribuer au développement de la vie culturelle d’Alençon et de sa région en impliquant la population. Il est notamment fait appel à la participation des structures existantes (Démocratie locale, médiathèques, centres sociaux...).

  Le processus de sélection

Le comité de lecture du salon du livre d’Alençon sélectionne huit ouvrages. Le prix est attribué par un jury d'une trentaine de personnes habitant les différents quartiers de la ville.

Une précision importante
L’attribution du prix est de la compétence exclusive du jury qui travaille en toute indépendance.

 

Auguste Poulet-Malassis par Carolus-Duran

Auguste Poulet-Malassis en quelques mots


Auguste Poulet-Malassis est un imprimeur - éditeur originaire d’Alençon. C’est un esprit rebelle et inventif qui a connu de nombreux déboires : prison, condamnation pénale, faillite… Mais c’est surtout l’éditeur de la fine fleur des écrivains de son temps. Ses relations tumultueuses avec Baudelaire, l’auteur des Fleurs du Mal, sont bien connues. Mais, c’est aussi un passionné de typographie et un bibliophile très averti. En un mot, un homme d’exception qui fait honneur à l’édition et… à la ville d’Alençon.
 


  Lauréat 2017
Cathy Bonidan pour Le Parfum de l'hellébore, Éditions de la Martinière

  Lauréat 2016
Valérie Perrin pour Les Oubliés du dimanche, Éditions Albin Michel

  Lauréat 2015
Laurent Didierlaurent pour Le Liseur du 6 h 27, Éditions Au Diable Vauvert

  Lauréat 2014
Paola Pigani pour N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures, Éditions Liana Levy

  Lauréat 2013
Olivier Bass pour L’Homme de Marmara, Éditions La Découvrance